• mobile_geoint2

Lorsque que le réseau internet tombe et que les réseaux mobiles ne sont plus disponibles lors d’événements extraordinaires ou catastrophes, les analystes et les secours doivent être à même de continuer à travailler et échanger des informations quelque soit les circonstances.

Cette problématique a bien été intégrée par la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA) qui a récemment testé un application mobile baptisée Mage permettant aux analystes de travailler et partager du GEOINT en mode « hors ligne » ou avec une très faible connexion.

Présentée lors du GEOINT Symposium du 14 avril dernier lors de la présentation « Chaos Management in a Disconnected World », le chef du projet Benjamin Tuttle à souligné l’importance de pouvoir travailler hors ligne pour de nombreux utilisateurs et a introduit différents standards existants ou émergents dans ce domaine ainsi que leurs capacités mobiles.

« La majorité des applications commerciales sont dépendantes de leur connexion avec des serveurs distants pour fonctionner correctement. »

mobile_geointOffrant de nombreux avantages, cette approche répond à un besoin réel des utilisateurs d’applications mobiles qui, souvent sur le terrain ne peuvent bénéficier de connexion à des serveurs distants. Parmi ces utilisateurs, on retrouve naturellement les forces de sécurités, les militaires et les équipes de secours qui ont de part leur mobilité un besoin permanent de ce type d’application.

Développé par une équipe de scientifiques appartenant  à la NGA baptisée la « Mobile Application Team », l’application « Mage » doit permettre de se connecter sur des serveurs afin de récupérer localement l’information dont l’utilisateur à besoin pour une utilisation hors-ligne. Ce qui permet aux utilisateurs de bénéficier des mêmes fonctionnalités dont ils disposent en mode « connecté ».

Cette approche rejoint la tendance actuelle qui est d’offrir aux utilisateurs la possibilité de sauvegarder des contenus hors-ligne directement depuis l’application. Pour rappel, cette fonctionnalité existe sur l’application cartographique mobile d’Apple « Plan » depuis la fin d’année 2012. Elle a également été rajoutée très récemment sur l’application mobile « Google Maps » et permet de mettre en cache le contenu du service web (couches cartographique ou photo) sur des zones définies par l’utilisateur.

Un grand nombre d’applications de ce type ont par ailleurs vu le jour sur nos périphériques mobiles (Maps WithMe, Offmaps, Galileo Offline Maps, etc…), mais la majorité d’entre elles n’offrent qu’un simple contenu cartographique ou photo.

L’applicaiton décrite par la NGA permettrait d’échanger aussi bien cartes que photos ou vidéos et commentaires géotaggés et de les partager avec d’autres utilisateurs en réutilisant le principe de la communication P2P (Peer 2 peer). Pour cela, la NGA cherche avant tout à mettre en oeuvre un format universel et multiplateforme permettant une compatibilité entre les différents systèmes d’exploitation tout en bénéficiant d’une taille réduite afin de fonctionner sur des périphériques mobiles à l’espace de stockage souvent limité.

Par Jean-Philippe Morisseau le 20-06-2014

Sources

Mobile Apps Offline: Chaos Management And Disconnected Capability
https://www1.nga.mil/MediaRoom/GEOINT2013/Pages/ChaosManagement.aspx
Need GEOINT? There’s an app for that, even when disconnected.
http://gcn.com/Articles/2014/05/19/GEOINT-when-disconnected.aspx?Page=2

About the Author -